RECETTES

Recette crackers maison: échalotes et chou rouge

recette crackers maison croustillants

Cette recette crackers maison réalisés au déshydrateur vont enchanter vos apéros! Pourquoi consommer des biscuits salés industriels quand on peut en réaliser de bien meilleurs chez soi? Ces croustillantes bouchées pleines de peps raviront les yeux et les papilles de vos convives! Exit les chips et les cacahuètes. Ces crackers healthy sont bien moins caloriques et surtout conservent toutes les propriétés des graines et légumes qu’ils contiennent. Un concentré de bienfaits croquant!

Les crackers industriels

J’ai une histoire un peu love/hate avec les biscuits apéritifs. Quand j’étais étudiante à Paris, avec peu de moyens, ils faisaient souvent partie intégrante de mes repas. C’est vrai qu’ils sont bon marché et il le faut dire, très addictifs! Bon, je faisais en sorte d’équilibrer le tout avec des sacs de pommes et de carottes bio achetés dans ma boutique bio locale… J’ai dû d’ailleurs en manger pas mal de dizaines!!

Mais voyons un peu quels ingrédients l’industrie utilise pour rendre ces petits biscuits dorés aussi irrésistibles: farine de blé raffinée, huile de palme, poudre de lait pour remplacer fromage ou beurre, levure chimique, sucre blanc et… Beaucoup trop de sel!

mer de sel

Consommer trop de sel

C’est un fait reconnu, nous consommons beaucoup trop de sel dans nos contrées. …Et malheureusement du sel raffiné.
On en trouve partout, surtout dans le pain et les biscottes, charcuteries et fromages, et dans les préparations cuisinées.
Il est facteur de risque d’hypertension artérielle et de maladies cardio-vasculaires, ainsi que d’autres maladies, dont le cancer de l’estomac.
En France sa consommation est de 8,7 g/j chez les hommes, de 6,7 g/j chez les femmes.
Selon les recommandations de l’OMS, on ne devrait pas dépasser les 5g par jour. C’est un peu moins d’une cuillère à café de sel par jour, toutes sources de sel confondues!

Bon, on tient le challenge?

Le sel raffiné

sel de guérande


Quand on raffine le sel, on le prive de ses autres minéraux essentiels qui nous permettent sa bonne assimilation et sont ainsi une vrai source d’équilibre pour le corps. On le rend chimiquement pur, il devient chlorure de sodium. Alors que le sel de mer non raffiné contient fer calcium magnésium manganèse zinc cuivre…

Dommage de s’en priver, non?

Les autres sources de sel

Le sels de l’himalaya

sel de l'hymalaya

J’ai découvert le sel rose de l’Himalaya en travaillant dans les premiers restaurants vegan et crus ou je travaillais, considéré comme un sel plus sain.
Comparé au sel de table, il apporte en effet d’importantes teneurs en oligo-éléments tels que magnésium, silicium, titane, potassium et fer.

Le tamari

tamari

C’est celui que j’ai décidé d’inclure dans cette recette de crackers maison. Il est issu de la fabrication du miso, on utilise à la base un sel marin non raffiné, ajouté à une pâte de soja pour la laisser fermenter une année.

Recette crackers maison chou rouge

Cette sauce soja qui en est issue est alors riche en oligo-éléments bio disponibles, et acides aminés à hauteur de 7%. La teneur de sel de 18% demande de l’utiliser tout de même de façon raisonnable.
Je vous conseille de l’acheter bio et non pasteurisée pour qu’elle ait été fabriquée dans les règles de l’art. Elle conserve ainsi tous ses probiotiques bénéfiques à la flore intestinale et à la digestion.

Les autres alternatives

épices

Pensons à ce qui donne beaucoup de goût!

Les épices permettent de réduire le sel dans les préparations: curcuma, curry, gingembre ou cumin ou saupoudrez même d’un peu de piment, ça y fera beaucoup.
Ou bien réalisons un sel de céleri: je déshydrate du céleri coupé en petits morceaux (vous pouvez utiliser un four réglé au minimum, porte du four entrouverte) puis le réduis en poudre une fois qu’il est bien sec.
D’autres idées: ajoutons gomasio, algues marines, herbes aromatiques (origan, persil, basilique), ail, oignon, gingembre citron ou vinaigre qui vont améliorer la saveur de nos mets, sont source de minéraux et permettent de limiter l’apport quotidien de sel.

Autant dire, d’une facilité absolue dans l’alimentation vivante!

A noter:

Le sel bio n’existe pas. C’est un produit minier et donc non agricole, donc ne peut pas bénéficier du label agriculture biologique.
Mais la mention Nature et Progrès offre une garantie en terme notamment de l’absence d’additifs ou de procédés chimiques. Il s’agit principalement de sel de Guérande. A privilégier donc.

logo-nature-et-progres

Recette crackers maison

recette crackers maison échalotes

Cette recette de crackers maison vous allez m’en dire des nouvelles! C’est une de mes recettes préférées et je suis ravie de vous l’offrir ici.
Elle consiste à réaliser une pâte homogène en incorporant dans un saladier:

  • Des légumes: échalotes, chou rouge, ail
  • Huile d’olive et tamari
  • Et des graines: grains de lin, graines de tournesol, graines de sésame, graines de sarrasin.

Une fois la pâte réalisée, on viendra l’étaler avec une spatule coudée sur nos plaques de « cuisson » recouvertes de feuilles anti-adhésives Reflex ou du papier sulfurisé.
On va « enfourner » en déshydrateur chauffé à 40° pour bien assécher la préparation sans la cuire.

On les ressort 24 heures plus tard. La texture sera croustillante à souhait!

A servir à l’apéro avec ma délicieuse tapenade ou autres dips maison, ou comme encas à grignoter comme un snack pour les petites faims.
Ils se conservent facilement bien au sec dans une boîte hermétique.

recette crackers maison croustillants

Recette crackers maison aux échalotes et chou rouge

Stéphaële – Saveurs Solaires
Temps de préparation 30 min
Temps de séchage 1 d
Type de plat Apéritif
Cuisine Vegan et cru
Portions 40 crackers

Equipment

  • Matériel
  • Déshydrateur
  • blender
  • Mandoline
  • Spatule coudée

Ingrédients
  

  • 4 tasses chou rouge
  • 4 tasses échalotes
  • 1,25 tasses graines de sarrasin germées
  • 1,25 tasses graines de sésame
  • 1 tasses graines de tournesol activées
  • 1/2 tasses huile d’olive
  • 1/2 tasses tamari
  • 1/2 tasses graines de lin blond
  • 1/4 tasses dates

Instructions
 

  • Émincer le chou rouge et les échalotes en fines lamelles à la mandoline.
  • Détailler les dates en petits dés.
  • Passer au blender la moitié des graines de sarrasin, tournesol, sésame et lin, ainsi que l’huile d’olive et le tamari.
  • Verser le mélange dans un saladier.
  • Passer la moitié restante des graines de tournesol activées (donc germées puis déshydratées) au blender, à peine quelques secondes pour qu’elles conservent de la texture.
  • Ajouter dans le saladier ainsi que le reste des ingrédients et bien mélanger pour obtenir un mélange homogène.
  • Laisser reposer une vingtaine de minutes.
  • Etaler l’équivalent de 3 tasses de préparation sur une feuille teflex (ou autre feuille anti-adhésive).
  • Marquer la forme souhaitée de crackers à l’aide de la tranche de la spatule ou d’un couteau sans dents pour éviter de rayer la feuille.
  • Placer au déshydrateur et laisser sécher au moins 24h.
  • Ils se conserveront facilement plusieurs semaines.

Notes

Je vous conseille d’en faire beaucoup à l’avance, ils sont vraiment TRÈS bons 😉
Recette crackers sans gluten

Pour suivre toutes mes publications suivez-moi sur Facebook Chef Stéphaële, Twitter Saveurs Solaires ou Instagram Chef Stéphaële 🙂

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :