RECETTES

Cupcake vegan et cru, lavande citron, sans gluten

Vive le sans-gluten!

Quand je travaillais comme acheteuse au sein d’une chaîne de supermarchés bio, j’ai été très surprise de constater la hausse exponentielle de l’offre en sans-gluten ! On testait les échantillons de nos fournisseurs , des petits gâteaux, produits de boulangerie et autres préparations culinaires…

Et je reconnais que j’ai dû changer mon opinion à leur égard. De ce qu’ils m’apparaissaient insipides au départ, de gros progrès ont été effectués sur leur qualité gustative.

C’est vrai que de nos jours beaucoup de personnes préfèrent consommer du sans gluten pour leur santé. En effet nombreux sont ceux qui le supportent de moins en moins et sont à la recherche d’alternatives. Maintenant l’offre est largement disponible et le rayon sans gluten a enfin de quoi satisfaire les palais les plus exigeants !

Il est vrai que si on cherche à l’éviter, on va davantage et en toute logique vers des options plus saines. Le gluten est en effet partout dans la nourriture industrielle, même là où on ne l’attend pas ! Il est donc naturel de se tourner vers les magasins d’alimentation spécialisée, où l’offre est globalement plus saine.

Dans les restaurants crus

J’ai principalement travaillé pour des restaurants où le gluten était quoi qu’il en soit exclus. Bien que je ne sois pas intolérante moi-même, je préfère quand même l’éviter car de plus en plus de spécialistes de la santé naturelle s’accordent sur le fait qu’il est bien meilleur pour la santé d’en réduire sa consommation.

Je l’évite donc dans ma consommation et l’écarte aussi volontairement de ma cuisine pour proposer une cuisine la plus saine possible car cela fait vraiment partie intégrante de mon éthique.

Des allergies… inattendues!

Dans les restaurants où j’ai fait mon expérience, les menus étaient donc exempts non seulement de gluten, mais aussi de soja et de cacahuètes pour limiter aux maximum les possibles allergies alimentaires de nos clients.

Pour l’anecdote nous devions malgré tout parfois servir des clients avec des allergies dont je n’avais jamais entendu parler de ma vie. Avez-vous déjà entendu parler de l’allergie aux « night shades » (fruits et légumes à la peau sombre)? Ou même l’allergie aux huiles !

Autant dire qu’il fallait une certaine dose de bonne humeur et de largeur d’esprit pour satisfaire ces exigences tout en régalant ses clients.

Se régaler de vivant!

Ce que j’aime dans l’alimentation vivante c’est la façon de réinventer complètement des plats que l’on aime. Mais nous le faisons en substituant des ingrédients nocifs (sucre blanc, farine de blé raffinée…) en ingrédients nutritionnels, complets, vivants, qui viennent soutenir notre système immunitaire au lieu du contraire.

Et s’il s’agit de manger de bons gâteaux, pas de problèmes ! Je m’amusais à dire quand je faisais mes premiers gâteaux vegans et crus pour mes amies, « c’est que du légume » ! Bon, pas que mais c’est l’idée 🙂 C’est quand même sympa quand on y pense, non ?

Et quelque chose que je me plais à dire, spécialement à ceux qui apprennent que je suis vegan depuis longtemps quand on me demande : « qu’est-ce que tu manges alors » ? Eh bien absolument la même chose que toi, les plats que tout un chacun aime : pizzas, gâteaux, tartes, glaces…

La seule différence c’est les ingrédients que j’utilise pour les faire. Quels sont les meilleurs ingrédients pour mon corps ? Comment le faire fonctionner de manière optimale pour se sentir au top au quotidien et sur le long terme ? Comment joindre l’utile à l’agréable parce que se faire plaisir c’est important aussi?

J’ai trouvé la réponse à travers l’alimentation vivante et sa cuisine si créative et savoureuse.

C’est vraiment une joie pour moi aujourd’hui de régaler mes proches avec une cuisine que je sais bonne pour leur santé.

Que du bonheur…

C’est aussi une satisfaction de savourer ces délicieux desserts tout en sachant qu’aucun animal n’a souffert pour cela, ni l’environnement puisque l’emprunte carbone de cette cuisine est très basse.

Ce cupcake vegan et cru citron lavande va donc vous ravir les papilles ! La base apporte une tonique note de zeste de citron, et la crème et sa délicate saveur de lavande provençale est pure merveille.

La lavande est en effet parfois utilisée en Provence pour relever certains plats. On utilise l’huile essentielle ou bien on infuse les grains quand elle est de saison pour une saveur plus facile à utiliser en cuisine.

Pour ma part je préfère la douceur des hydrolats. Avec l’huile essentielle il est très facile d’en mettre trop tellement elle est concentrée.

Croyez-moi, après quelques ratés en utilisant des huiles essentielles en cuisine par le passé, l’hydrolat est bien plus simple d’utilisation, et sa saveur plus délicate. Tout le monde connaît par exemple l’hydrolat de fleur d’oranger. Il en existe autant qu’il existe d’huiles essentielles. De nombreuses saveurs que je vous invite à découvrir.

Certains livres en parlent, comme cuisiner avec les hydrolats et les huiles essentielles de Valérie Cupillard, vous pourrez trouver l’inspiration dans un de ses livres: http://valeriecupillard.fr/portfolio/cuisine-huiles-essentielles/

Propriétés de l’hydrolat de lavande

L’hydrolat de lavande vraie est conseillé pour calmer le système nerveux, diminuer l’anxiété. Dans le livre « La passion des huiles essentielles et des eaux florales » de Joël Ruiz et Christophe Drezet ils écrivent: « sur le plan énergétique l’eau florale de lavande apporte douceur et paix. Pour celui qui recherche le calme, l’harmonie dans une vie trépidante, bruyante, épuisante. Elle est utile pour assouplir, assagir, freiner les excès d’énergie. Freiner la colère, l’envie … ».

Ils conseillent pour cela de la prendre en cure, de 2 cuillères à soupe dans un demi litre d’eau à boire dans la journée sur une période de 40 jours. Je vous invite vraiment à découvrir les merveilles des hydrolats, de vrais trésors de santé !

Cette recette de cupcake vegan au citron et à la lavande vous permettra si ce n’est déjà le cas de vous familiariser avec l’utilisation de cet hydrolat de caractère dans votre cuisine.

Cupcakes crus citron lavande

Stéphaële – Saveurs Solaires
Un cupcake cru, vegan et sans gluten, aux délicieux accents citronnés et sa chantilly à la délicate saveur de lavande. Un mariage parfait sous le signe du soleil provençal !
Temps de préparation 1 h
Type de plat Dessert
Portions 8 cupcakes

Equipment

  • blender
  • Poche à douilles

Ingrédients
  

Pour la base

    Les ingrédients humides

    • ½ tasse agave
    • 1,5 tasse pomme pelée et évidée, coupée en morceaux
    • 1 c. à café vanille extrait
    • 2 c. à soupe zeste de citron
    • 1 c. à café zeste d'orange
    • 3 c. à soupe eau
    • 1 pincée sel

    Les ingrédients secs

    • 1 c. à soupe psyllium
    • ¼ tasse lin moulu
    • 1 tasse farine de coco
    • 1 tasse farine de sarrasin germé déshydraté
    • ½ tasse sucre de coco

    Pour la crème

    • 1,5 tasse noix de cajou trempées la nuit
    • ½ tasse lait d'amande
    • ½ tasse agave
    • ½ c. à soupe citron jus
    • ½ c. à soupe vanille extrait
    • ½ tasse huile de coco fondue
    • 1,5 c. à café hydrolat de lavande
    • 1,5 c. à café poudre de chou rouge

    Instructions
     

    Pour la base 

    • Mixer au blender les ingrédients liquides ensemble
    • Dans un récipient bien mélanger ensemble les ingrédients secs
    • Ajouter dans le récipient le contenu du blender et bien homogénéiser
    • Laisser reposer 15-20 mn à température ambiante
    • Remplir les moules à muffin et les mettre au réfrigérateur

    Pour le glaçage

    • Mixer les ingrédients de la chantilly ensemble en omettant l’huile de coco.
    • Une fois le contenu bien homogénéisé, ajouter l’huile de coco et mixer quelques secondes.
    • Verser dans la poche à douille et laisser prendre au congélateur quelques heures
    • Décorez vos cupcakes et dégustez 🙂

    Voilà pour cette recette de cupcake vegan citron lavande. Merci de m’indiquer en commentaire ce que vous en pensez, cela me ferait très plaisir 🙂 Vous pouvez aussi me poser des questions, je me ferait un plaisir de répondre bien sûr.

    Et vous, avez-vous déjà utilisé des hydrolats en cuisine ? Quel est votre préféré ?

    Et si vous souhaitez rester informés de mes prochaines publications, vous pouvez aussi me suivre sur Facebook Chef Stéphaële, Twitter Saveurs Solaires ou Instagram Chef Stéphaële 🙂

    Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)
    • 4
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  

    8 commentaires

    • Efi

      Hello Stephaële ! Merci pour ton article, je me suis léchée les babines tout au long de l’article… D’ailleurs il est MAGNIFIQUE !Je m’intéresse de plus en plus à la crusine et ton cupcake me donne très envie.

      Pour ma part, je suis dans une démarche zéro déchet et je voulais savoir par quels aliments en vrac je peux remplacer les ingrédients secs ? Ya t-il des équivalents ? Ça aurait été cool d’expliquer à quoi ils servent (si c’est juste pour les valeurs nutritionnelles, pour donner du goût ou si c’est pour la texture ?) je pense notamment au psyllium…

      J’aimerais bien tester ta recette mais en mode zéro déchet, de saison et le plus minimal possible c’est pour ça que je te pose la question 🙂

      Par ailleurs, as-tu des livres sur la crusine à me conseiller stp ?

      Belle journée à toi

      Efi du blog http://www.mamanzerodechet.com

      • Stéphaële

        Merci beaucoup pour ton commentaire Efi! Et pour tes questions très pertinentes 😉 Je m’intéresse aussi au zéro déchet donc c’est l’occasion d’y réfléchir, parfait! 🙂

        – Alors tu peux remplacer la farine de coco par de la farine d’amande par exemple (ou poudre d’amande mais ça va devenir vraiment très riche^^), ou bien par des flocons d’avoines cru et sans gluten (on en trouve peut-être plus facilement en Angleterre qu’en France) que tu réduis en farine. Sinon tu n’utilises que la farine de sarrasin germé déshydraté (fait maison), ça va aussi. J’achète mon sarrasin par paquets de 10kg par internet et ils sont emballés en sac papier. On le trouve parfois en vrac aussi.

        – Pour le psyllium c’est pour la texture, il va apporter une texture plus spongieuse au gâteau.

        – Et farine de lin, pour le liant, tu la fais toi-même, on trouve facilement des graines de lin dans les vracs des magasins bio 😉

        – Côté livre, “le grand livre de la cuisine crue” de Christophe Berg est un classique. Ou bien pour une cuisine plus accessible pour commencer, il y a “recettes crues pour tous les jours” aux éditions Le Chou Brave, téléchargeable gratuitement sur leur site web https://lechoubrave.fr/ qui propose aussi un magazine numérique d’excellente qualité sur l’alimentation vivante.

        Belle journée aussi! 🙂

    • Marie

      ça à l’air très bon !
      Et ça donne envie de tester des gâteaux originaux à base de légumes !
      Moi j’aime bien la fleur d’oranger, et l’eau de rose, mais chez moi tout le monde n’aime pas la fleur d’oranger, alors que d’autres n’aiment pas l’eau de rose !
      Merci pour ces précisions, je n’imaginais pas que l’on puisse être allergique à l’huile ! Même si je sais que tout est possible, et même en terme d’allergie, mais c’est juste que l’on n’y pense pas. Merci également pour le lien, je pense faire des trouvailles !

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :