RECETTES

Le pain essène, secrets et recette!

Le pain essène est pétri de mystère… Sa recette ancestrale a traversé les âges pour parvenir jusqu’à nous. Plus digeste et naturel, l’ancêtre de tous les pains regagne en popularité. Pourtant la simplicité de sa fabrication étonne. Il ne contient ni levain, ni levure, ni farine. Pour former le pâton, uniquement des céréales germées, de l’eau et du sel sont pétris. Sa cuisson ? Pas au four, mais déshydraté par la chaleur du soleil. Sa dégustation nous invite alors à un voyage dans le temps, sur les traces du peuple essénien !

Le pain essène, une recette vieille de plus de 2000 ans !

Remontons le cours du temps. En Galilée, 200 ans avant notre ère, une communauté minoritaire juive commence à voir le jour. On les appelle les esséniens. Contrairement aux sadducéens et aux pharisiens, les deux principaux courants du judaïsme antique, les esséniens diffèrent dans leur approche de la spiritualité.

Ils préfèrent la campagne aux villes, sources de vices. Ils refusent l’esclavage et les sacrifices animaux. Les manuscrits de la mer morte décrivent un mode de vie végétarien, sans consommation de chair. Ils se nourrissent presque exclusivement de fruits et de légumes, graines germées et oléagineux. Ils utilisent la déshydratation au soleil, douce et respectueuse pour leurs aliments. Des précurseurs donc de la « raw food ».

L’une des grottes où ont été retrouvés les manuscrits

Ils ne participent pas aux guerre et prônent une vie simple et équilibrée, en lien avec l’harmonie universelle. On recherche la pureté du corps et de l’esprit, on partage les biens en commun, et, chose surprenante pour cette époque, les femmes et les hommes sont égaux.

Si tout comme moi ce sujet vous intéresse, vous pouvez en apprendre davantage (et autrement) grâce aux « lectures » d’Edgar Cayce sur les esséniens (en anglais). J’ai beaucoup aimé.

De la recette primordiale à nos jours: héritage des esséniens

La recette originelle est très simple : des graines de blé germées, de l’eau et du sel.

Les graines étaient broyées entre deux pierres. Puis on y ajoutait de l’eau et du sel. Les pâtons étaient ensuite placés à sécher au soleil.

Aujourd’hui nous avons adapté cette recette à notre époque. Le principe de la cuisson à basse température ainsi que l’utilisation de graines germées sont bien les deux principes « signature » d’un pain essène.

Toasts au guacamole avec mon pain essène, délicieux!

On peut si l’on souhaite tenter l’expérience de faire sécher son pain au soleil en été dans un pays chaud et sec. Mais il sera tout de même plus aisé de confectionner votre pain avec un déshydrateur !

Un four peut aussi convenir. Il suffira de mettre le thermostat au minimum et de laisser sa porte légèrement entrouverte pendant le séchage.

Pain essène déshydrateur

De mon côté je n’ai pas encore tenté l’expérience de sécher au soleil mon pain essène. Je pense que ça prendrait au moins 3 jours au cœur de l’été, avec une gaze pour protéger des insectes, et il faudrait le rentrer la nuit. Bon, écrire cet article me donne envie de tester!… Je vais tenter l’expérience et mettrai à jour cet article pour vous dire ce que j’en ai pensé ! 😉

Les multiples bienfaits du pain essène

Voici l’essence du secret de ce pain essénien: elle se trouve dans toute la richesse des graines germées !

graines germées

Ces petites graines pleines de vie lorsqu’elles sont séchées à une température inférieure à 45° vont restituer l’ensemble de leurs enzymes et de leurs vitamines, sensibles à la chaleur. Celles-ci sont définitivement perdues lors d’une cuisson traditionnelle à des températures élevées.

Par ailleurs quand la graine germe, quelque chose de formidable se produit ! La teneur en vitamines augmente massivement!

Par exemple pour le blé, la quantité de vitamine C est multipliée par 6 ! Et les vitamines des groupe A et B ne sont pas en reste…

C’est donc un formidable réservoir de richesse nutritive qui est proposée ici.

Par ailleurs dans le pain essène, nulles graisses, ni céréales ou sucres raffinées. L‘index glycémique reste bas, ce qui en fait un aliment intéressant pour les diabétiques.

Les vertus du pain essène sont donc conséquentes. C’est un aliment vivant, riche et complet. Voilà une belle alternative au pain blanc industriel, consommé à l’excès dans nos contrées.

Les variétés anciennes de blé utilisées à l’époque (épeautre ou kamut) contiennent moins de gluten. Par ailleurs quand les grains germent, leur teneur en gluten diminue à 2% et il devient beaucoup plus assimilable, y compris chez les personnes intolérantes au gluten. Il vaut mieux éviter tout de même sa consommation chez les cœliaques.

Les ingrédients additionnels

Le pain essène peut être préparé à partir de n’importe quelle céréale : sarrasin, avoine, orge, riz complet, seigle… Ce qui fait qu’on peut également le fabriquer sans gluten.

A partir de cette base, on peut y ajouter selon son souhait ou ses envies de nombreux autres ingrédients, et le proposer en version salée ou sucrée :

  • Fruits : utilisez plutôt des fruits déjà secs pour éviter d’incorporer de l’humidité dans le mélange (dates, raisins secs, figues, abricots secs) Mais sinon des fruits frais peu aqueux comme pomme ou banane peuvent fonctionner.
  • Légumes : de l’oignon, des carottes, des tomates, des olives, des câpres…
  • Épices : du cumin, du curry, du poivre, du carvi, de la cannelle…
  • Herbes aromatiques : origan, thym, romarin, sarriette, marjolaine…
  • Oléagineux : noix, amandes, noisettes, entières en poudre ou concassées tout fonctionne !

Le liant 

C’est vrai que la forme originelle minimaliste du pain essène peut ne pas être très accessible. En apportant d’autres ingrédients et en travaillant sur la texture, on apporte des sensations en bouche plus proches de nos références contemporaines.

Il est donc possible d’ajouter à la préparation des graines de lin, graines de chia ou psyllium. Ces agents texturant naturels sont par ailleurs bénéfiques pour la santé. Ils permettent de nous rapprocher de la consistance des pains que nous aimons.

Dans le commerce nous pouvons en trouver en France chez la marque Gaïa ou Pural en magasin spécialisé. Ces pains sont en effet préparés à base de céréales germées. Cependant ils ne sont pas crus, puisque chauffés à 80°. Cette cuisson à température plus douce confère tout de même à ce produit une bonne digestibilité.

Ma recette

Mon pain essène, testé et approuvé par Nelly!

Je tiens à remercier Nelly Grosjean pour ses encouragements et ses conseils! Je lui dédicace d’ailleurs cet article et cette recette 🙂 J’ai eu le bonheur de rencontrer Nelly à Biossentiel, entreprise d’aromathérapie qu’elle a fondé, et son musée des arômes et du parfum à Graveson-en-Provence. Ce fut un échange riche et inspirant, dont je me souviendrai longtemps! Merci Nelly! 🙂

Dans ma recette je vous propose un pain au sarrasin germé et aux amandes. Il est absolument délicieux et j’en raffole à la sortie du déshydrateur ! C’est pourquoi j’en prévois toujours en bonne quantité quand j’en cuisine!

Mon pain essène avec des tranches de carottes lactofermentées, top!

Je vous invite vraiment à l’essayer et croyez-moi, vous surprendrez vos proches avec cette recette si savoureuse qui remplace avantageusement la baguette blanche de la boulangerie ! Il est doux, savoureux, complet, nourrissant. Avec une bonne tapenade, un guacamole, un aïoli ou une purée d’amande c’est un régal ! Vous pouvez aussi penser à y ajouter une tranchette de courge lacto-fermentée, un vrai délice !

Pain essène Saveurs Solaires

Pain essène au sarrasin et aux amandes

Stéphaële – Saveurs Solaires
Une délicieuse recette de pain essène cru, naturellement sans gluten, au sarrasin germé et aux amandes ! Un délice en tartines, toasts et pour accompagner tous les repas !
Temps de préparation 1 h
Temps de déshydratation 8 h
Type de plat Accompagnement
Portions 25 Tranches

Equipment

  • Un blender
  • Un déshydrateur

Ingrédients
  

Ingrédients secs

  • 150 g farine de sarrasin germé graines préalablement germées, puis déshydratées et réduites en farine
  • 150 g amandes activées en poudre
  • 5 g ail en poudre

Ingrédients à mixer

  • 300 g courgette
  • 250 g eau
  • 50 g psyllium
  • 60 g huile d’olive
  • 2 c. à soupe graines de carvi
  • 2 c. à café sel

Instructions
 

  • Dans un grand saladier mélanger les ingrédients secs ensemble.
  • Dans le bol d’un blender mixer ensemble le reste des ingrédients.
  • Verser la préparation humide dans le saladier et bien mélanger avec une spatule en bois ou bien à la main.
  • Former un pâton.
  • A l’aide d’un couteau bien aiguisé découper délicatement des tranches d’un centimètre d’épaisseur.
  • Placer directement sur la grille d’un plateau de déshydrateur et laisser sécher 6h à 8h à 40°C.
  • Un fois bien sec à l’extérieur et un peu moelleux à l’intérieur, les tranches sont prêtes.

Notes

Les tranches se conservent dans une boîte hermétique au réfrigérateur deux semaines. Il est aussi possible de les congeler.

J’espère que cette recette vous plaira. Avez-vous déjà gouté un pain essène ? Dites le moi dans les commentaires ! 😉

Vous pouvez suivre mes publications sur mes réseaux sociaux, les voici : Facebook Chef Stéphaële, Twitter Saveurs Solaires et Instagram Chef Stéphaële.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :